Ou comment Campofrío a fait rire, tweeter et cliquer les gens

Industry : Food & Beverage
Capabilities : Campaigns, Digital Advertising, Websites, Social

Quand le marché boursier s’est effondré en Espagne, le moral de la nation s’est retrouvé en berne. Pas vraiment le moment idéal pour lancer une campagne d’engagement. Mais c’est pourtant le défi que Campofrío nous a lancé : augmenter l’engagement chez des consommateurs déprimés.

La stratégie de MRM//McCann s’appuyait sur l’idée que la pensée positive pouvait venir à bout de tous les problèmes. Pour aider les gens à inverser cette spirale négative, nous avons décidé de mesurer le moral dans différentes régions du pays et, là où il est au plus bas, d’envoyer de célèbres comiques espagnols pour redonner le sourire.

L’IBEX (Indice boursier espagnol) montre non seulement les actions à la hausse et à la baisse, mais propose aussi un indice sur les tendances et les perspectives. Nous avons donc décidé d’inventer une technologie capable d’analyser en temps réel le moral dans toute l’Espagne.

L’indice de moral espagnol utilisait un système d’intelligence artificielle pour filtrer les tweets individuels en Espagne, en fonction de la localisation géographique, séparant les tweets positifs des tweets négatifs. Nous avons ainsi pu mesurer et publier :
-    Le moral du moment
-    L’évolution de l’optimisme par rapport aux jours précédents
-    Le tweet le plus heureux
-    Le niveau de gravité de la crise en Andalousie ou en Catalogne
-    Les heures de la journée où l’optimisme atteignait son plus fort

L’indice de moral fut publié sous la forme d’une appli sur Facebook, là où les utilisateurs avaient la possibilité de publier leurs contributions, et d’utiliser notre moteur de recherche pour mesurer le moral par province. Là où le moral ne décollait pas, nous avons envoyé nos premiers secours humoristiques.



Exécution

    Résultat

    Ce fut la première fois qu’un réseau social était utilisé pour mesurer le moral d’un pays. Nous avons mesuré les tweets qui exprimaient des émotions négatives ou positives et, dans le même temps, les gens se sont rendus sur la page Facebook pour découvrir les résultats. Et cela a permis :
    ·      Une augmentation de 19,9 % du nombre de fans de Campofrío
    ·      1 132 tweets concernant la campagne en elle-même
    ·      102 instances de couverture médiatique gratuite par les journaux TV, les quotidiens, etc., pour une valeur estimée à 570 000 €